Réalité augmentée et restauration : une révolution en marche

Qui n’a jamais ressenti une certaine perplexité face à un menu de restaurant pour le moins obscur ? Si nous-mêmes avons du mal à visualiser ce que peut être un « Zéphyr de truffe » ou une « ribambelle printanière parée d’un velours d’acidité », pensons aux touristes,   souvent dépassés par les subtilités et la diversité de la cuisine française, qui ne savent pas toujours à quoi une blanquette de veau ou un pot-au-feu correspondent lorsqu’ils veulent commander au restaurant. Le binôme réalité augmentée et restauration, la solution au problème ?

Améliorer l’expérience dans les restaurants : des réseaux sociaux…

Aujourd’hui, il est courant de prendre en photo son assiette au restaurant pour la poster sur les réseaux sociaux ou sur certains sites, type La Fourchette. Cela permet aux utilisateurs de se faire une idée des plats servis dans tel ou tel restaurant.

Conséquence de cette pratique : la gastronomie n’a jamais été aussi visuelle.

Réalité augmentée et restauration

…à la réalité augmentée

La réalité augmentée permettrait d’aller plus loin pour réinventer l’expérience dans les restaurants. Plutôt que d’aller chercher une photographie sur un site ou un réseau social, ne serait-il pas plus intéressant de voir directement les plats devant soi, avant de passer commande ?

Certaines sociétés ont franchi le pas. Kabaq notamment permet aux clients de visualiser en réalité augmentée les plats de la carte grâce à une tablette. Il est possible de zoomer, de voir le plat à 360°, avant de choisir.

D’autres plateformes permettent aux restaurants de réaliser une copie numérique 3D de leurs plats, en utilisant notamment la photogrammétrie (création d’un modèle 3D grâce à des photos d’un objet, prises sous différents angles). Les clients peuvent alors choisir leur menu en faisant défiler des plats en réalité augmentée, dans une application téléchargeable par le client ou grâce à une tablette.

Les restaurants peuvent également intégrer des informations sur les prix et la nutrition dans ces plats en réalité augmentée.

Cette solution révolutionne l’expérience dans les restaurants. Vous pouvez plus facilement oser découvrir des plats que vous ne connaissez pas, et vous épargner de mauvaises surprises. De plus, grâce à la réalité augmentée vous pouvez avoir accès à des lieux situés loin de vous. Il est donc possible de consulter la carte d’un restaurant d’une ville que l’on s’apprête à visiter.

La solution est aussi idéale pour les entreprises qui font de la livraison de nourriture à domicile, car ainsi les utilisateurs peuvent visualiser sur leur smartphone les différents choix proposés.

Réalité augmentée et restauration iront donc bientôt de pair.

Réalité augmentée et restauration, une évolution qui n’est pas sans risques…

Les projections virtuelles comportent cependant un risque : les moindres différences d’aspect ou de couleur, entre la version AR d’un plat et le contenu réel de l’assiette, peut soulever la critique. Et celle-ci a de grandes chances d’être directement publiée sur les réseaux sociaux.

Les restaurateurs présenteront évidemment leurs plats sous leur meilleur jour, tandis que le plat du client sera légèrement différent. Le client se sera fait une idée du volume, des couleurs du plat, et la réalité peut le décevoir. A titre de comparaison, pensez à ce que vous ressentez lorsque vous confrontez la photographie du Bic Mac au hamburger réel qui se trouve sur votre plateau.

Les restaurateurs devront donc faire très attention lorsqu’ils réaliseront leurs menus virtuels, pour qu’ils soient le plus fidèles possibles à la réalité. Autrement, ils prennent le risque de subir la tyrannie des réseaux sociaux…

 

Voir l’article complet

 

Leave a Reply