La réalité augmentée, une tendance du retail 2018

Adyen (solution de paiement on et off line) sur son site propose une étude très intéressante sur les évolutions du retail en 2018 et les attentes des consommateurs. De nombreux thèmes y sont abordés comme lier la fidélité et la carte de paiement, l’impact des consommateurs chinois ou l’usage de l’intelligence artificielle. Deux paragraphes ont particulièrement retenu notre attention. En effet, ils touchent directement notre centre d’intérêt sur la réalité augmentée.

 

Réalité augmentée et home staging

La réalité augmentée parmi les 10 tendances majeures de 2018

Premièrement, dans les 10 tendances fortes du retail, Adyen explique que « l’enseigne Target vient d’ajouter la réalité augmentée à son site mobile, et Mastercard vient de déployer une expérience d’achat en réalité augmentée ….. Le lancement est prévu dans les boutiques SaksFifth Avenue à New-York en 2018 ».

Pour Target nous sommes dans une expérience de Home Staging. L’application de réalité augmentée va permettre aux clients de visualiser chez eux le meuble ou l’équipement qu’ils veulent acheter pour vérifier la place ou l’harmonie des colories.

Deuxièmement, Adyen met en avant les magasins éphémères. Par exemple, « en 2017, Fendi, Chanel et Louis Vuitton ont déployé des pop-up stores imaginatifs qui ont fait parler d’eux sur les réseaux sociaux. D’autres marques se préparent à allouer un budget spécial à ce dispositif qui devrait se généraliser ».

Pour cette seconde tendance, la réalité augmentée va aussi jouer un rôle important. En termes d’organisation, il est difficile d’imaginer déplacer des rayonnages complets pour un magasin éphémère. Donc la réalité augmentée va permettre au client de découvrir toute la gamme d’un article à partir d’un seul produit en exposition. Pour gérer des extensions de gamme, une application de réalité augmentée instore fournira une expérience utilisateur très positive.

Grâce à l’extension de gamme avec la réalité augmentée, les initiatives sont nombreuses. Le retailer peut imaginer des magasins éphémères, des corners, des animations … Il n’aura pas à se soucier de la gestion des linéaires et des stocks.

Comment intégrer la réalité augmentée dans l’expérience retail

Deux points doivent éveiller l’attention d’un retailer. Dans un 1er temps se posera la question de la fluidité de l’expérience d’achat. Dans ce qui devient le commerce unifié, la file d’attente en caisse ne peut plus exister. Ainsi, le retailer qui proposera une expérience innovante avec de la réalité augmentée en point de vente devra mettre en œuvre des solutions d’encaissement mobile. Si après une expérience nouvelle, le client se retrouve à faire la queue, le remède sera pire que le mal.

En ce qui concerne le home staging, un point peut-être plus délicat est à prendre en compte. Le consommateur doit charger l’application intégrant la réalité augmentée sur son smartphone. Or les statistiques sont assez impitoyables avec les applications mobiles. Nous n’utilisons qu’une grosse dizaine d’app ! Et dans ces 10 ou 12 applications, peu voire aucune solution marchande. La question de la promotion de l’application mobile sera donc un point crucial pour le retailer.

En conclusion, la réalité augmentée pour le retail, une vraie solution ?

La réalité augmentée me semble particulièrement adaptée aux besoins d’extension de gamme instore. Aujourd’hui, les solutions de M-Pos sont suffisamment maitrisées pour proposer une expérience fluide. Non seulement le client sera enthousiasmé de cette expérience nouvelle, mais encore le retailer y trouvera de nombreux avantages. Il pourra économiser fortement sur les linéaires, l’immobilisation des stocks ou la logistique.

Pour les solutions de home staging, je serais un peu plus prudent. Les technologies actuelles de réalité augmentée sont très satisfaisantes. Elles apporteront encore plus de fluidité avec les nouveaux smartphones ne nécessitant pas l’usage d’un marqueur au sol. Cependant, le retailer doit aussi prendre garde à la vitesse de propagation de ces smartphones dans le public. En revanche, tant que la réalité augmentée sera dépendante du chargement d’une application, le risque de marginalisation demeurera. Pour autant, les retailers doivent se positionner sur cette technologie pour la maitriser dans l’attente de l’intégration de la réalité augmentée directement sur les navigateurs web.

Si vous souhaitez une démonstration, vous pouvez charger notre free application de réalité augmentée pour Android pour une première impression.

Leave a Reply